Paperblog http://www.wikio.fr

lundi 30 mars 2009

RMI COUPE PARCE QU'ELLE ACCOUCHE

dimanche 29 mars 2009

SOUTENONS LES !

"Communiqué:
ISRAEL'S jeunes objecteurs de conscience.
Le Shministim israéliennes sont des élèves du secondaire qui ont été emprisonnés pour avoir refusé de servir dans une armée qui occupe les territoires palestiniens. 18 décembre marque la date de lancement d'une campagne mondiale visant à les libérer de prison. Rejoignez plus de 20.000 personnes, y compris des objecteurs de conscience américains, Ronnie Gilbert, Adrienne Rich, Robert Meeropol, Adam Hochschild, Rabbi Lynn Gottlieb, Howard Zinn, Real Mazali, Debra Chasnoff, Ed Asner et Aurora Levins-Morales et montrer votre soutien en communiquant avec le ministre israélien de la défense en utilisant le formulaire ci-dessous. 40000 LETTRES ET COMPTAGE ! Merci d'avance

Rachid"

Plus de détails sur :
http://lavenircestmaintenant.skyrock.com/2361272577-FREE-THE-SHMINISTIM.html

http://december18th.org

samedi 28 mars 2009

TROUVE CHEZ MES AMIS DE TRUCADIRE.COM


réalisé par l'association Gisha
avec le soutien de trucadire

LA PREUVE PAR L'IMAGE


vendredi 27 mars 2009

VOILA UN DES SEULS PRETRES CATHOLIQUES QUE J'AIE ENVIE D'ECOUTER

Peine alourdie à la sanction maximale pour Colonna: perpétuité, 22 ans de sûreté

Je ne sais pas si Colonna est coupable, je n'ai pas suivi cette histoire de près récemment, car elle date...
mais pour le peu que j'en sais, j'aurais plutôt tendance à croire qu'il est innocent, vu comment le procès s'est déroulé (qu'en est-il de la conclusion des experts balistiques ? balayée... qu'en est-il de la reconstitution demandée par la défense ? écartée...) , et que Mossieur Sarkozy a déclaré en 2003 : «Nous avons arrêté l´assassin réel du préfet Erignac» (bravo au passage pour la présomption d'innocence foulée aux pieds lors de cette déclaration du futur omniprésident), et quand Mossieur Sarkozy a parlé, tout le monde doit s'écraser.
Tout ce que je peux dire pour conclure, c'est que Coupat et Colonna... ça rime.
Les violeurs d'enfants, par contre, on ne leur fait pas subir la peine incompressible, eux ! on les laisse sortir avant pour bonne conduite, ils n'ont plus qu'à remettre ça.
De là à en conclure qu'un préfet vaut plus qu'un gosse...
ET QUAND JE PENSE QUE MONSIEUR SARKOZY A PARLE COMME CA ET QU'IL EST AVOCAT DE FORMATION.

Pour en savoir plus, ici
et ici

jeudi 26 mars 2009

TROP FORT, EVO


"La feuille de coca n'est pas de la cocaïne, elle n'est pas nocive pour la santé, elle n'engendre pas de perturbations psychiques ni de dépendance", a-t-il plaidé en séance plénière de la 52e réunion de cette Commission au siège viennois des Nations unies."
Et oui, la coca et la cocaïne, ça fait deux.
(la tronche du type, derrière, mdr)

ON VIT UNE EPOQUE FORMIDABLE...

" Elle a (enfin) dit oui !

Estelle Denis aura pris 9 mois de réflexion pour enfin accepter la demande en mariage de Raymond Domenech."

http://fr.news.yahoo.com/67/20090326/ten-estelle-denis-raymond-domenech-oui-3f728ab.html

2 enfants en commun, et l'autre, il lui faut 9 mois (le temps d'une grossesse : "alors, c'est oui, ou c'est non ? accouche !") pour donner une réponse. ça sent l'amour fou, chez eux...

"chérie, tu penseras à vider la poubelle ?"

"laisse moi 6 mois, que j'y réfléchisse..."

"ok, j'y vais moi même !"

Résumons : dans Libé, elle déclare attendre la demande du sus-cité, et quand il la fait (certes après un match calamiteux, ambiance surréaliste...) , elle râle ! ensuite, elle le fait poireauter 9 mois, dit oui, mais sauf que si c'est dévoilé, elle niera tout en bloc ! n'importe quoi...

ça me rappelle un sketch du mec en salopette : "écoute... j'te dis rien, le mieux c'est qu'tu lui répètes, mais tu dis surtout pas qu'c'est moi qui t'l'ai dit, hein !"

mercredi 25 mars 2009

A SUIVRE...

"A Washington, le président Barack Obama a estimé que la nouvelle donne gouvernementale israélienne n'allait pas rendre "plus simple" la paix avec les Palestiniens, tout en affirmant son engagement à essayer de mettre fin au conflit.Yitzhak Herzog, ministre travailliste des Affaires sociales, a assuré, à la radio militaire, que "Netanyahu est conscient des positions d'Obama et comprend qu'il faut régler le conflit israélo-palestinien qui est au coeur d'un arrangement régional de paix". "

http://actu.orange.fr/articles/a-la-une/Israel-Netanyahu-boucle-un-cabinet-moins-radical-parle-de-paix.html

Comme quoi, les positions politiques d'Israël sont toujours influencées par la position des Etats-Unis.
Cependant, Netanyahu qui parle de paix, c'est un peu comme un serial killer qui voudrait vous faire un câlin, faut le tenir à l'oeil ...

mardi 24 mars 2009

DU NOUVEAU EN DIRECT DES STATES

Enfin du nouveau pour ceux comme moi que le ski a traumatisé pendant leurs classes de neige, qui ont péniblement acquis leur FLOCON en faisant un slalom TOUT DROIT et en se couchant par terre à la fin pour s'arrêter afin de ne pas faire un vol plané jusqu'à la route en contrebas !
Mon ami Mike Matheron vous propose d'exorciser tout cela et vous goberger avec des T-Shirts de champions de "ski à deux balles" !
C'est par ici => HDT snow skis
Je précise que ni Mike ni moi ne cherchons à ridiculiser ce noble sport.

CETTE NATION PUE L'INDIFFERENCE ET L'ABJECT

"Plus d'expulsions sans relogement. » C'est ce qu'avait promis la ministre (UMP) du Logement, Christine Boutin, juste avant la fin de la trêve hivernale, le 15 mars à minuit. A Strasbourg, pourtant, une famille avec de jeunes enfants a été délogée de force le 17 mars. Hier matin, Les Enfants de Don Quichotte ont procédé à sa réinstallation en ouvrant la porte de son appartement, à Hautepierre. Depuis leur expulsion, Béatrice, 57 ans, sa fille Elodie (27 ans) et ses trois petits-enfants de 4 ans, 5 ans et 4 mois, logeaient à l'hôtel. « Cela nous coûtait 62 euros par nuit, raconte Béatrice. Financièrement, nous étions à bout. Je suis en colère, car la promesse de la ministre n'est pas tenue. On ne nous a proposé aucune solution. » A ses côtés, une voisine se dit « très choquée que l'on jette une famille avec des enfants à la rue. C'est la honte pour la France. » Veuve, Béatrice ne touche qu'une modeste pension de réversion. Du coup, « une fois son loyer payé (600 euros), il ne lui reste plus que 180 euros pour vivre », précise Renaud Engel, trésorier des Don Quichotte Strasbourg. Pas de quoi s'en sortir. Dès lors, la spirale de l'edettement s'est enclenchée. « Il y avait pourtant des solutions, comme apurer les arriérés de paiement ou effectuer un glissement de bail », ajoute Renaud Engel. Béatrice affirme avoir proposé cette solution à Nouveau Logis de l'Est, propriétaire de son logement, sa fille disposant de rentrées d'argent plus importantes. « Cette reprise de bail m'a été refusée sans explication », s'indigne Elodie. Le bailleur répond que « le loyer n'était pas payé depuis plus deux ans. Toutes les solutions possibles ont été mises en place et l'expulsion a été décidée bien avant la déclaration de Mme Boutin. » De son côté, l'adjoint au maire (PS) de Strasbourg chargé du Logement, Philippe Bies, s'est dit « surpris par ce qui s'est passé. C'est en contradiction avec ce qu'a affirmé Christine Boutin. J'ai demandé à nos services sociaux de se pencher sur ce dossier. » Enfin, la préfecture a indiqué que « conformément aux directives ministérielles, toute demande d'expulsion a été suspendue à compter du 16 mars ». Elle ajoute qu'elle a adressé un courrier à l'huissier en charge du dossier de Béatrice, « l'informant de ne pas exécuter jusqu'à nouvel ordre la décision » d'expulsion par un recours à la force publique."

http://www.20minutes.fr/article/313875/Strasbourg-Les-Don-Quichotte-prolongent-la-treve.php

N'ATTENDONS PAS LE 1ER MAI !!!
Il Y A URGENCE
CECI N'EST PAS UN APPEL A L'EMEUTE
CECI EST UN APPEL A UNE PRISE DE CONSCIENCE FORTE ET DURABLE

UN SEUL MOT : MAGIQUE

lundi 23 mars 2009

IMPRESSIONNE

Je salue l'arrivée d'une nouvelle abonnée à ce blog (oui, oui, je sais, je suis très mondain... mais ça vous plait, avouez-le) , et je tiens à signaler son blog
Je le dis tout net, je suis impressionné par son talent de narration, elle raconte du vécu, du vrai, du lourd, du glauque, donc des choses dont je ne suis pas fana (mais dont j'ai eu ma dose, moi aussi j'ai eu une mère "hors norme", entre autres accidents de parcours) avec une sacrée distance, tout le contraire du larmoiement, là c'est concis, taillé au scalpel, la narration des crimes de Dennis Nilsen est captivante, généralement ce genre d'histoires ne me sied pas des masses, SAUF quand c'est bien écrit, et là tout y est, le style, la syntaxe, et cerise sur le gâteau, l'absence quasi totale de fautes d'orthographe, et ça, c'est un bonheur, car un blog truffé de fautes, ou en style sms, quelle horreur, même si les sujets développés y sont intéressants.
D'ailleurs, la vie est étrange et fascinante, car il y a quelques heures, j'encourageais une jeune blogonaute de 14 ans à persévérer dans son rêve de devenir écrivain, car même si elle raconte des choses pas forcément passionnantes pour un adulte, a un vrai potentiel, et dans la même journée, je tombe (aïe) sur le blog d'une jeune femme qui semble être l'incarnation quelques années plus tard de la précédente, qui a suivi des études philosophiques comme je l'ai conseillé à la première, et qui, même si je ne sais si elle y prétend, est écrivain de fait.

dimanche 22 mars 2009

BEN, POUR BOOSTER, QUOI...



http://www.boosterblog.com

Merci de noter mon blog sur :

http://poison-social.boosterblog.com

EH BEN...

Dis donc, Benoît XVI sous pape, tu ne fais pas l'unanimité, tous mes potes ils parlent de toi, et sont exaspérés (moi aussi, d'ailleurs).

Va donc faire une sieste, et laisse les gens sérieux s'occuper de casser la gueule au sida.

Au moins, ton prédécesseur, il s'endormait toutes les cinq minutes, ça nous faisait des vacances de temps en temps.

Toi, tu nous uses les soupapes de la blogomobile...

ALLEZ, C'EST MA TOURNEE

J'aurais mieux fait de faire un seul billet pour tout le monde (amateur, va...)
Bref...

Voila aussi un blog que je plébiscite (pas le même genre que les fous que j'ai cités juste avant, mais si vous aimez la politique comme moi (que même que j'y comprends rien, que c'est "frais, mais c'est pas graaaave", comme les kiss cool), ça vous plaira.

Allez z'y donc voir ici si j'y suis !

En plus, gauche de combat, ça en jette, comme le clavier-au-poison-qui-mitraille, et journaliste sabre au clair.
On va finir par créer une armée !

Tremblez, H-ado-pi(pi) et autres manants !

La rêve-évolution est en marche !

Tadaaaa !

Ah ui (ui, c'est pas une faute d'ortho, c'est exprès), pi y'a lui aussi, que c'est pas un qui rigole, faut pas le gonfler, c'est le Gérard Lambert de la blogosphère, ui, ui.

Bah quoi, j'ai des invités, je leur fais honneur, normal !

C'EST QUI, EUX ??

Je crois que je viens de tomber sur un des sites les plus barges que j'aie rencontré au cours de mes débroussaillages à la machette sur le web.
Et J'ADORE !
Bien entendu, leur forum ne vaut pas mieux :

http://zine.lapin.org

BILLET VITE FAIT EN PASSANT ;-)

Tout d'abord bienvenue aux nouveaux abonnés de ce modeste blog.

Ensuite, de la promotion pour le blog d'Alain Cyprien, un excellent journaliste :

http://rienneleprouvepas.20minutes-blogs.fr/coup_de_gueule

vendredi 20 mars 2009

DU GRAND N'IMPORTE QUOI

Deux lycéens créent un blog, les RG rendent visite à la proviseur... (et je ne commente pas les autres anneries de ce genre, il faudrait écrire une encyclopédie)
ce gouvernement est le plus stupide, le plus incompétent, et le plus dangereux que j'aie vu de toute ma vie; et dire que j'avais du mal à saquer Miterrand.
On atteint le comble du cynisme et de l'inculture crasse...
Et quoi ? vous allez venir m'enfermer pour appel à l'émeute ?
Quand tout le monde aura été mis en taule, à part le gouvernement, le medef et la police, qui ira bosser plus pour gagner plus ? on rigolera du fond de nos cellules.

lundi 16 mars 2009

UN GRAND ARTISTE NOUS A QUITTE, J'VEUX L'FEUILLETON A LA PLACE; BISOUS, ALAIN



"J'ai crevé l'oreiller
J'ai dû rêver trop fort
Ca m'prend les jours fériés,
Quand Gisèle clappe dehors

J'aurais pas dû ouvrir
A la rouquine carmélite
La mère sup' m'a vu v'nir
Dieu avait mis un kilt
Y a dû y avoir des fuites

Oh oh vertiges de l'Amour

Mes circuits sont niqués
D'puis y'a un truc qui fait masse
L'courant peut plus passer
Non mais t'as vu c'qui passe
J'veux l'feuilleton à la place

Oh oh vertiges de l'Amour

Tu t'chopes des suées à Saïgon
J'm'écris des cartes postales du front
Si ça continue j'vais m'découper
Suivant les points, les pointillés eh

Vertiges de l'Amour
Désirs fous que rien ne chasse
Cœur transi reste sourd
Au cri du marchand d'glace

Non mais t'as vu c'qui passe
J'veux l'feuilleton à la place

Oh vertiges de l'Amour

Mon légionnaire attend qu'on l'shunte
Et la tranchée vient d'être repeinte
Ecoute, si ça continue j'vais m'découper
Suivant les points, les pointillés, eh

Vertiges de l'Amour
J'ai dû rêver trop fort
Ca m'prend les jours fériés
Quand Gisèle clappe dehors

J'ai crevé l'oreillé
J'ai dû rêver trop fort
Ca m'prend les jours fériés,
Quand Gisèle claque dehors"

dimanche 15 mars 2009

NO COMMENT

mercredi 11 mars 2009

dimanche 1 mars 2009

JE SUIS CHEZ MIKE MATHERON

http://mytinyspot.blogspot.com/2009_02_01_archive.html

"This entry introduces Christophe Cerniou, a compassionate and active participant in the French political and economic scene via his blog JOURNALISTE EN RESISTANCE (le clavier remplace la STEN) [JOURNALIST IN RESISTANCE (the keyboard replaces the STEN)]. To quickly learn of his commitment and passion see his posting Je Refuse.His posting here reflects upon the background to the January 29th nationwide protest against French President Nicolas Sarkozy's government's economic policies. The protest drew more than one million demonstrators into the streets of France, described by the International Herald Tribune as "the biggest popular challenge to the president since he took office in 2007."I'm a novice in the area of French politics, and have read quite a bit lately in order to learn more, yet French economic and political history is wide and deep, and their political parties quite a bit more subtle and, therefore, more complex than ours. I can only make some general comments by way of introduction, but to me it appears that President Sarkozy is quite boldly trying to implement in France a system of deregulated market-based economics that is presently being severely questioned nearly everywhere else. The French have fought hard to build a society that provides basic protections of nationalized health care, job security, and social security; everywhere Sarkozy and his supporters seek to reduce and deflate, to lessen the tax burden on the wealthy, and to thereby lessen basic protections for the mass of society.
The January 29th strike seems to have brought little visible change in Sarkozy's policies. Like George W. Bush, he appears bound to earlier ideologies despite the worsening economic situation in France and the general questioning of unregulated markets worldwide. Over here he'd be considered almost wingnutty in that stubbornness. Yesterday, in the blog French Politics,*
Arthur Goldhammer wrote, "This is Sarkozy's error. He seems to be saying, 'I have the solution, and it is the same solution I have had all along' -- as if the detaxation of overtime, which may have made some sense in 2007, still makes sense in 2009, with offers of employment plummeting." Indeed, "French unemployment soared by 90,200 to 2.2 million in January, marking the highest one-month leap since records began, the employment ministry said Wednesday." Mr. Sarkozy's offers of assistance to the French economy track nicely with our GOP's - little for the poor, much for the wealthy.Christophe's words below combine the passion of his presence with the history of his country. He recalls the storied Conseil National de la Résistance (CNR) [National Counsel of Resistance] and the "Trentes Glorieuses" ["The Glorius Thirty"], those years from around 1946 - 1976 when France eventually emerged from WWII as an economic power. Hopes for the Programme du Conseil National de la Résistance [in English] were never truly fulfilled, and today's struggle against the loss of those social benefit services resembles those of other times in France's history. Again, the French descendent dans la rue to march in protest to protect their gains. It's time for the The Call of Calls [Charte des l'Appel des appels]. . .Below is Christophe's posting. (I've provided my very basic translation, but invite anyone to suggest changes; my French is deeply encased in rust . . .) Thank you, Christophe!

"En France, nous n’avons jamais vraiment retrouvé l’époque des «Trentes Glorieuses » ; le chômage à son début n’a pas assez alarmé les politiques, du moins pas assez vite ; dans les années qui ont suivi, s’est installé un dilemme, qui ressurgit aujourd’hui que se dressent nos résistants de 1939-45 pour défendre le système dont ils sont les fondateurs, du moins les ouvriers, le "Conseil National de la Résistance". Ce programme inclut la sécurité sociale, le code du travail, etc…
Les français ne peuvent pas renoncer à ce programme, alors que déjà nous avons des gens dans nos rues ; ce serait alors bien pire… comment est-il, notre système social, de travail et de santé ? archaïque, diront certains ? parce que les autres pays ne font pas pareil, nous devons forcément les suivre ? a-t-on le choix, alors que l’on n’exporte plus ? oui, nous l’avons, mais il faut pour cela que nous ayons un dirigeant en qui nous puissions avoir confiance, ce qui ne veut pas dire que nous ne devions pas l’aider ; la plaie qui ronge constamment le budget de la France, ce sont les dépenses inconsidérées du protocole et du majestueux, l’argent jeté de toutes manières par les fenêtres, comment un dirigeant peut-il demander à un français de se serrer la ceinture, alors qu’il s’augmente lui-même 2,5 fois son salaire ? le climat politique en France est devenu délétère, le peuple n’a plus confiance ; les votes ne sont plus des votes de conviction, mais des votes-sanctions ; sans compter le taux d’abstention.Cela peut s’arranger ; la grande grève du 29 janvier a montré que les syndicats étaient bien sûr d’accord pour relancer l’économie, mais qu'en aucun cas, cela ne doit se faire en fragilisant encore plus de personnes ! les plus fragiles doivent êtres protégés, et on doit donner un peu moins de cadeaux aux boursicoteurs du libéralisme sauvage."