Paperblog http://www.wikio.fr

vendredi 14 novembre 2008

SOCIALO EN DETRESSE CHERCHE MESSIE...

Congrès de Reims (patrie de la "socialiste" Adeline Hazan qui interdit les commentaires sur son blog; c'est bien la peine de se promener en ville avec de grands sourires): à l'Est rien de nouveau, la candidate élue Ségolène Royal qui ne nous propose rien de mieux que son alliance réitérée avec les bisounours du MouDem... si ce n'avait pas été elle, on aurait eu qui ?
Aubry Lagaffe, pffffff....
Delanoé velib' et pompe à fric, pffff......
Marcel Hamon ? connais pas; mais sa tête ne me dit rien de bon...
Reste Mélenchon, peut être le dernier vrai socialiste, qui quitte le PS tellement il n'en peut plus; franchement on le comprend: le PS a trahi ses idéaux depuis trop longtemps, c'est intolérable, au moins avec l'UMP dictatoriale, l'ennemi est identifié sans problème, mais il n'est de pire ennemi que celui de l'intérieur !
Le problème, c'est que Mélenchon et le charisme, ça fait deux...
alors vers qui se tourner, le PCF ? allo, y'a quelqu'un ? je vous entend très mal !
l'extrême gauche ? heu... notre facteur chez les riches, non merci; "travailleurs ! on vous spolie !" , on connait par coeur; Krivine, rrrrr, pschhhh.... eh, on se réveille ! Quant au démonteur de Mac Do et arracheur d'OGM, c'est bien sympa, mais ça fait pas un programme politique, tout ça...
SI CA CONTINUE, JE VAIS VOTER POUR MOI, TIENS !
(candidat anarcho-riendutoutiste ; tant qu'à faire des alliances, j'en appelle à tous les "y'en a marre" de la terre; notre parti sera le HLC , Halte à La Connerie; c'est la luuutteuu finaaaleuuu...)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ben y'a plus personne aux commandes d'aucun état.

Difficile de faire de la politique là où l'économie dicte la marche mondiale ...

Toutes les décisions politiques sont pesées face à l'économie.

Des inutiles nos politiques ? Oui quasiment à 100%!

POISON-SOCIAL a dit…

L'économie n'est pas le problème, cher ami, il est normal qu'il y a it une économie dans un pays et dans le monde; mais c'est que les financiers ont pris le pouvoir partout, alors que les politiques devraient avoir le courage de leur dire non quand ça ne va pas dans le sens de la prospérité pour tous (exemple du Gateau : chacun doit avoir une part, modeste pour certains qui ont un appêtit modéré, plus gross pour d'autres qui sont plus gourmants, mais il faut que tout le monde puisse le manger.