Paperblog http://www.wikio.fr

jeudi 27 novembre 2008

EMOUVANT TEMOIGNAGE VU SUR LE SITE http://lavenircestmaintenant.skyrock.com

Avec la permission de Nexuses, je mets en ligne son témoignage, et recommande son blog http://www.nexus-et-jonction.com/

(Mon papa roumain est né en 29 à Kichinev, il était trop jeune pour 39-45, mais a participé à la guerre d'Indochine dans la légion étrangère et a gagné sa naturalisation; il était trop pudique pour parler de tout ça; il s'est éteint en 78 d'un infarctus; et quand on me demande pour refaire ma carte d'identité, soi-disant parce que la nouvelle est considérée comme une primo-demande, de dire POURQUOI je suis français, il n'est pas question que je me justifie; ma CI restera périmée... )

"Je suis fille d'un ancien indigène et ancien combattant de l'armée Française.
Mon père a fait la bataille d'Italie, le Rhin et Danube (2eme guerre mondiale) et l'Indochine.
Militaire de carrière, 15 ans dans l'armée française.
Il en est sorti invalide a 100% ne pouvant pas travailler.
Il était encore jeune dans les années 50, il venait de fonder une famille.
La pension était misérable parce qu'il était un indigène.
Au bled la famille aidait, mais en France, il fallait s'en sortir seuls.
Mon père touchait 400 francs par mois !! au titre de sa pension d'invalide de guerre.
400 francs pour nourrir sa famille.
Et encore il ne fallait pas qu'il tombe malade et qu'il soit hospitalisé, la pension était retirée pour couvrir les frais d'hospitalisation.
Ce qui est arrivé, il avait subi une lourde opération, hospitalisé pendant près d'un an, pendant ce temps, pas un seul centime ne rentrait !!!
Il fallait prendre la nationalité française pour prétendre a une pension décente.
Ce que mon a père a fait.
Mais malgré ses médailles, malgré son statut de retraité de l'armée française et invalide de guerre, il a dû batailler pour l'avoir cette nationalité française, plus de 20 ans !!
Rejetée pour revenus insuffisants !
Alors que justement il était obligé de la demander pour avoir la pension a laquelle il avait DROIT eu égard aux services rendus a la nation française.
Mais pour, eux, que neni ils s'en foutaient.
Mon père ne se plaignait jamais, pendant les années de galère, avant la nationalité française, il a toujours tout fait pour subvenir aux besoins de sa famille.
Et il disait toujours, nous, El hamdou li allah, faut penser aux autres, il y a pire que nous.
Mon père est décedé le 5 décembre 2005 a 85 ans.
Maintenant c'est ma mère qui est dans la galère, elle vit avec 500 euros par mois, la reversion de la pension de mon père.
Elle, ma mère, faut pas lui parler de l'armée française, des anciens combattants et tout ça, elle te fusille.
Elle dit toujours, mon mari a détruit sa santé pour la France, mais la France nous a tous laisser tomber.
Mon père était un HEROS, par seulement parce qu'il a fait des guerres, mais aussi parce qu'il a fait une guerre personnelle pour subvenir aux besoins de sa famille avec les cacahuètes qu'il touchait.
Aujourd'hui, el hamdou li allah, on a grandi, et on s'en sort bien.
Eh, tu sais quoi papa, il y a des jeunes maintenant qui se battent, ils ont créé une association des anciens combattants d'Afrique comme toi, ils se battent pour qu'on vous reconnaisse, pour que vous retrouviez la place à laquelle vous avez DROIT, la place que vous méritez pour avoir fait la France libre.
Personne ne t'oubliera papa, on oubliera ni le père, ni l'ancien combattant.
Tu peux reposer en paix.
Merci pour tout papa. "

4 commentaires:

Lili Cactus a dit…

Une de mes cousines qui vit en Belgique a dû prouver qu'elle était française pour obtenir sa CI. C'est vrai que nous le sommes (français) grâce aux frasques d'un arrière-grand-père chansonnier parisien. Et c'est si loin!!

Qui sait, j'aurai peut-être droit aussi à ce parcours de combattant lorsque je ferai refaire ma carte!
Mais je ne ressentirai pas la même frustration et je ne souffrirai pas autant que notre "témoin" empli de courage...

POISON-SOCIAL a dit…

En fait, l'épisode entre parenthèses, c'est moi qui l'ai écrit. J'étais allé chercher le dossier pour renouveler la CI, et quand j'ai vu le cadre avec cette "précision", j'ai décidé de ne pas me rabaisser à ça; j'ai mon passeport en règle, ça suffira (citoyen du monde).

Anonyme a dit…

Mon père, qui y a presque laissé sa vie pour la France libre, lui, a dû batailler pour avoir la nationalité française.

mais curieusement, moi, je l'ai eu facilement. et quand je renouvelle mes papiers, CI et passeport on ne me demande pas de me justifier. Du moins , cela n'a jamais été formulé aussi clairement. je fournis seulement les papiers classiques qui figurent sur la liste du formulaire commun à tout le monde.

theoriquement la loi française est la même pour tout le monde. Mais concrètement, devant les temoignages que je lis ou j'entends , j'ai le sentiment que certaines regions de France n'en font qu'à leur tête.

citoyen du monde, j'aime bien ça :-)) malheureusement, je crains que les Etats souverains, n'apprecient pas le concept :-(

Nexuses

POISON-SOCIAL a dit…

En tout cas, à Reims, la tracasserie est monnaie courante; généralement, le problème se présente par rapport à des parents qui seraient nés à l'étranger, ou même dans les DOM TOM, et qui étaient pourtant citoyens français ! Il y a eu plusieurs articles dans l'Union, journal de la région, même un colonel de l'armée à la retraite qui s'est vu devoir fournir des preuves de la nationalité française d'un de ses parents; et ce n'est pas seulement humiliant, mais ça fait faire des paperasseries qui peuvent prendre des mois; de plus, c'est ubuesque puisque c'est l'Etat qui accorde la nationalité, et c'est le citoyen qui doit apporter les preuves alors que c'est l'Etat qui les détient...