Paperblog http://www.wikio.fr

samedi 7 novembre 2009

incroyable, le mur tombait !


A cette époque, j'avais vingt deux ans, et j'avais vu deux fois Téléphone en concert, durant la tournée "dure limite".

Parfois résonnaient à nouveau dans ma tête ces paroles :

"Et le mur de Berlin n'a pas,
n'a pas de fin
Non le mur de Berlin,
t'en a un, j'en ai un
Il coupe la terre en deux,
comme une grosse pomme
Il coupe ta tête en deux,
comme la première pomme, un peu
Il coupe ta tête en deux
Et te fais femme ou homme,
si tu veux
Il serpente entre deux terres
Et te fais faire toutes les guerres,
toutes les guerres"
http://www.deezer.com/en/#music/telephone/dure-limite-310582

L'incroyable était en train de se produire, précédé par quelques moments clés comme l'ouverture de la frontière hongroise, des milliers d'habitants de la RDA s'engouffraient, des files ininterrompues de Trabant à la queue leu leu.
Rien qu'à ce moment là, c'était incroyable à voir, même si on pouvait s'attendre à une telle hémorragie suite à l'ouverture des frontières, car on savait que le but n'était bien sûr pas de passer des vacances en Hongrie, mais bien de rejoindre la RFA.
C'est par la suite, que c'est devenu de plus en plus fort et passionnant.
Gorbatchev le rénovateur est venu en RDA, et il eût un succès phénoménal, ce qui rendit vert de rage un certain Erich Honecker...
Puis tout s'est précipité, de manifestations en messes improvisées (église Getzemani, qui devient un des plus solides ferments de la révolte), l'incroyable finit par se produire, suite à une déclaration un peu précipitée de Günter Schabowski, les est-allemands apprennent qu'ils peuvent de suite passer en RFA (« les voyages privés pour l’étranger peuvent avoir lieu sans condition ». Question d’un journaliste « Quand cela entre-t-il en vigueur ». Réponse : « Autant que je sache, dès maintenant ». En quelques secondes, Schabowski vient d’annoncer ni plus ni moins la chute du Mur de la honte !) , ils se présentent aux postes-frontière, où l'armée leur annonce qu'il va falloir aller demander un laissez-passer et revenir se présenter : tollé général !
Sous la pression populaire, un responsable décide, malgré les ordres, de laisser passer tout le monde pour éviter un drame.
Embrassades des est-allemands avec les volpos, du jamais vu, alors que des berlinois de l'Ouest, suite à la déclaration de Schabowski, sont venus les accueillir de l'autre côté.
Les fameuses Trabant entrent dans la légende.
Les berlinois attaquent le mur avec rage, qui avec un marteau, qui avec ce qui passe sous la main, jusqu'à sa destruction totale quelques semaines plus tard.
En à peine un an, l'Allemagne aura conduit sa réunification, même si le bilan n'est pas tout rose et que les allemands de l'est ont été plus ou moins, il faut le dire, otages de l'ouest capitaliste.

Ca reste pour moi l'évènement le plus emblématique du XXe siècle, car malgré la peur, il n'y a pas eu beaucoup de violences.

On s'attendait pourtant à pire après l'écrasement de la révolte hongroise, du printemps de Prague et des évènements de Tien An Men.

Malheureusement, il en reste encore, des murs, physiques ou psychologiques.

Il y en a qui n'ont rien compris à l'histoire, même si le contexte est différent, le principe de connerie absolue reste le même.

Je lance cette chaîne en demandant à Nicolas, Le Coucou, Monsieur Poireau et à ceux qui avaient vingt ans, ou un peu plus ou un peu moins à l'époque, de se souvenir.

14 commentaires:

Jacques a dit…

Et si on parlait aussi - un peu...- du mur de la honte érigé par Israél le "long" de la Cisjordanie ???
Voir mon bloc-notes !!!

jf.

poison-social a dit…

@ Jacques
Oui, j'ai lu votre billet, pour ça que je mets un lien "principe de connerie absolue", qui pointe vers un article parlant de tous ces murs iniques, et pas seulement en Cisjordanie.
J'aurais pu mettre un lien vers votre billet, mais je voulais insister sur "tous" les murs à la con, comme celui qui ostracise les mexicains, par exemple.

Nicolas a dit…

J'ai déjà répondu à deux chaînes sur le sujet (une sur "que faisiez vous à 23 ans ?" pour se moquer du fils Sarko et une autre "que faisiez vous il y a vingt ans ?"... Il se trouve que j'ai 43 ans...).

En fait, j'ai de très faibles souvenirs de la chute du mur : je sortais (fin septembre 89) du service militaire et j'étais plus préoccupé par la nécessité de bien entrer dans ma carrière professionnelle et sortir de tous bords !

Momo a dit…

Putain de billet. Tu m'as fait ressortir le sentiment du moment.Chapeau.
J'avais 20 ans et je me souviens de ce 20 Heures euphorique, grisant, sur la 2 avec papa et moman et frangin. Qui se souvient d'un 20 Heures de plus de 20 ans ? Ce qui prouve la portée du truc... Ouai, les trabants, Chrisitne Ockrent dans la foule.... Et surtout ces Allemands montant sur le mur, geste symbolique, ultime du renversement. On comprenait presque pas, là où des gens rien que pour approcher ce mur ou le franchir étaient tiré comme des lapins.
Cela m'a mis de bonne humeur ce billet simple et efficace, une joie .

Momo a dit…

Merde , je suis Momo et en vrai David. J'ai oublié , je vais encore me faire gronder par le taulier.

Le coucou a dit…

Ouille! C'est ma troisième chaîne en deux jours… Il faudra être patient, hein?

poison-social a dit…

@ David
"Cela m'a mis de bonne humeur ce billet simple et efficace, une joie "
Merci, content d'avoir ravivé ta mémoire.
C'était quelque chose, cette époque !
@ Le Coucou
Pas de problème, on a tout le temps.

Stef a dit…

bobillé Msieur !

:)

Sympa de réécouter Téléphone...

Didier Goux a dit…

Tiens, vous me faites penser que je dois toujours avoir un morceau du mur de Berlin chez moi ? Mais rangé où, ça...

poison-social a dit…

@ Nicolas
Désolé, j'ai oublié de te répondre.
Pas grave, c'est juste une chaine, tu n'es obligé à rien.
@ Stef
Merci !
Et oui, Téléphone, toute une époque.
@ Didier Goux
Un vrai, avec certificat ? Et vous ne savez même pas où il est ?

emanu124 a dit…

J'ai un peu loupé la chute du mur.. Je venais d'accoucher, j'avais un peu la tête ailleurs et surtout dans le sac d'ailleurs, faute de sommeil.. Je pense que c'est une bonne excuse..

poison-social a dit…

@ emanu124
Oui, meilleure que celle de ton e-mari.
:)

madame.b a dit…

Moi j'avais 29 ans, et au même moment je décidais de prendre un congé sabbatique pour m'inscrire à l'école d'architecture (aucun rapport cependant...).

J'étais devant la télé, bien sûr, et je me souviens de Rostropovitch sur sa chaise, en train de jouer du violoncelle. C'était sobre, simple et en même temps symbolique.

rachid a dit…

Shalom aleykhum,

Trop fort ton papier...., je joue le jeu

6 ans après avoir organisé la marche des beurs, Gaston et tonton me retire mon titre de séjour...l'exil.

1989 me voilà au pays des Boers,j'ai 26 ans dans les rues de Joh'burg - Paul Simon & Savuka et Hugh Masekéla envoutent So.We.To

http://www.youtube.com/watch?v=HHny1UyjXQU

(prend le temps d'écouter, s'il te plait)

Alors que l'Europe de l'Est est en pleine transformation, des changements, bien que timides, apparaissent en Afrique du Sud. Si l'apartheid est toujours à l'ordre du jour, il devient évident aussi bien pour le gouvernement que pour l'ANC que des négociations sont la seule solution viable pour sortir le pays de l'impasse politico-sociale et éviter que ne se réalise le scénario sombre prédit par les observateurs: une guerre civile sanglante.

Le guerrier du clavier (que tu es) connait la suite.