Paperblog http://www.wikio.fr

samedi 18 juillet 2009

UNE MORT STUPIDE

Ce tour de France parait cette année vouloir être assez délétère.
Après une agression des cyclistes au fusil à plombs, voila qu'une femme se fait tragiquement faucher par une moto de la garde républicaine.
Pour avoir voulu traverser...
Quelle mort bête, tragique et inutile, qui aurait pu être évitée.
Il y a déjà le dopage et la politique du fric qui souillent ce noble sport, pourrait on nous épargner les accidents grotesques et les agressions cruelles et gratuites ?
Je vous fais grâce de la photo, elle est assez dure et je ne fais pas dans le voyeurisme, d'autres le font très bien.

(Je précise à l'adresse de certains crétins notoires qui interviennent en commentaire, que je n'ai jamais dit que cette femme n'était pas responsable de sa propre mort, la preuve en est que je parle de "mort bête". Et quand je marque "pourrait on nous épargner", je parle bien entendu du "destin", pas des responsables du Tour qui ne peuvent bien sûr pas tout contrôler. Quant à "préciser" tout cela, je ne suis pas france info ou l'afp, ceci est un billet d'opinion, nuance. Si certains veulent des détails, qu'ils aillent sur LCI ou autres... Avant de critiquer, on apprend à lire correctement. Didier Goux sait le faire, lui au moins.)

4 commentaires:

Didier Goux a dit…

Noble sport : wouarf ! T'es vraiment un irrémédiable petit con, mon gars.

POISON-SOCIAL a dit…

estime toi heureux que je laisse tes commentaires, le gros.

Paul Debedeux a dit…

Il aurait peut-être fallu expliquer calmement que la personne qui s'est fait renverser n'était pas une brave dame qui allait chercher son pain mais une spectatrice inconsciente qui a traversé la route devant une moto. Ensuite il aurait fallu dire que les responsables de la course ne sont pas responsables des gens qui leur tirent dessus. C'est un principe de droit, le coupable n'est pas la victime même pas besoin du BEPC pour savoir ça.

POISON-SOCIAL a dit…

Mais qu'est ce que vous racontez, vous, vous êtes totalement hors-sujet, mon pauvre ami... Vous êtes un troll de chez Goux ? Je vous laisse une gamelle, si vous avez soif.