Paperblog http://www.wikio.fr

jeudi 19 février 2009

A MR SEGUELA, JE REPONDS :

De nos jours, on donne la Légion d'Honneur à n'importe qui...
Avoir ou pas une Rolex n'est pas le problème; pour ma part, j'ai une jolie Festina qui pour le moment me convient; le luxe et le prestige ne me choquent pas outre-mesure, et ce ne sont pas des choses que j'irais critiquer chez vous, Sarko, Dati et consorts... par contre, ce que je ne vous pardonne pas, c'est la médiocrité intellectuelle et l'incurie; il est facile pour des gens comme vous ou vos amis du gouvernement d'écrire des bouquins et se faire éditer par des potes... raconter n'importe quelle couillonnade empreinte de cynisme, faire des phrases juste pour faire des phrases, et déclencher des "oooh" et des "aaah" d'admiration chez une cour (basse) rouée au cirage de pompes professionnel...
mais des gens comme moi, qui ne vont pas sortir des bouquins (écrits par des "nègres", édités chez des amis cons plaisants) écrits en deux secondes chrono, qui vont en baver pour écrire une page, qui sont prêts à mettre des années pour accoucher de quelque chose de digne, et qui puisse (c'est une de mes rares vanités affichées) avoir la MOINDRE chance d'être cité dans 50 ans par un enfant anonyme dans une foule anonyme, ne sont pas dupes de gens comme vous, et les conchient; votre réussite financière ne vous autorise pas à donner des leçons de vie, à définir ce que c'est que de rater ou réussir sa vie, car ce concept est personnel à chacune et à chacun, en conscience; votre parcours, si vous le trouvez réussi, grand bien vous fasse, mais à moi, il ne m'a jamais inspiré la moindre admiration, comme quoi voyez-vous, tout est relatif; croyez-vous que dans 100 ans, on parlera de Jacques Séguéla et sa Rolex ? je n'en suis pas si sûr...
Je ne sais pas si Victor Hugo ou Baudelaire avaient de belles montres, ou des signes extérieurs de richesse, mais leurs oeuvres ont laissé un souvenir impérissable des siècles plus tard; essayez donc d'en faire le quart, monsieur le fils de pub.

Pour finir, je citerai Mr Desproges (et lui, on se souvient encore de lui ) :

« Jacques Séguéla est-il un con ?
De deux choses l'une : ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m'étonnerait quand même un peu ; ou bien Jacques Séguéla n'est pas un con, et ça m'étonnerait quand même beaucoup ! »

Sa littérature vaut bien la vôtre...

4 commentaires:

rachid a dit…

Shalom aleykhum

Putain j'avais oublié cette citation de Monsieur DESPROGES sur ce fils de pub.
Toujours à l'heure.... du Fric !

Certains socialistes français auraient-ils un problème avec les montres ? Récemment la cellule anti-blanchiment de Bercy s’est intéressée aux comptes de Julien Dray. Outre des mouvements de fonds suspects, on a découvert que notre ex-trotskiste passé socialiste aurait acheté pour pas moins de 131 000 euros de montres. Pour ne pas être en retard à l’heure de la révolution ? Autre apparenté socialiste amoureux des montres ? Le pitre Séguéla, jadis inventeur de la force tranquille pour François Mitterrand, aujourd’hui recyclé dans la farce tranquille version sarkozyste. Sur France 2, le fils de pub s’en est pris aux journalistes qui taquinent notre président pour son goût immodéré des Rolex. Ce qui donne cette surprenante déclaration : « Comment peut-on reprocher à un président d’avoir une Rolex ? Une Rolex… enfin, mais tout le monde a une Rolex. Si à 50 ans, on n’a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie. » On pourrait sourire de la vulgarité de notre bellâtre si elle ne reflétait pas la dérive d’une certaine élite socialiste. On se souvient de Dominique Strauss-Kahn et de son fameux rapport quelque peu bidon et antidaté taxé 600 000 francs à la mutuelle étudiante la Mnef ! De Jean-Christophe Mitterrand pris la main dans le sac des ventes d’armes en Angola qui lui assuraient de confortables rentes sur des comptes en Suisse ! De Jacques Attali accusé, dans le même procès Angolagate, d’avoir tenté d’obtenir du Quai d’Orsay de l’époque Jospin d’atténuer un redressement fiscal pour les marchands de mort Falcone et Gaydamak en contrepartie d’un rapport sur le microcrédit en Angola facturé 160 000 dollars ! Et plus récemment de Bernard Kouchner étrillé par Pierre Péan pour avoir mélangé missions gouvernementales et missions privées, Afrique et à fric ! On ne s’étonnera donc pas que la plupart de ces socialistes-là trouvent Sarkozy de bonne compagnie. N’ont-ils pas leurs montres réglées à la même heure, celle du fric ?

Jacques a dit…

Moi non plus je n'ai pas de Rolex.
j'ai juste une montre gousset dont je rêvais (comme celles de nos grand-pères) offerte il y a dix ans par ma Dulcinée.
Et avec elles (ma Dulcinée et ma montre" je n'ai pas raté ma vie.

jf.

Ps. Effectivement chapeau pour la référence à Desproges.

POISON-SOCIAL a dit…

J'en ai possédé une, elles ont un charme fou, ces montres.
En fait, j'adore les belles montres, c'est juste Séguéla, que j'aime pas ! lol

echomedia a dit…

"votre réussite financière ne vous autorise pas à donner des leçons de vie, à définir ce que c'est que de rater ou réussir sa vie, car ce concept est personnel à chacune et à chacun, en conscience"
bien dit mais
montonsonnotrevotreleur échec pas plus
et pourtant , n'entendre plus que ceux que l'on entend jamais