Paperblog http://www.wikio.fr

lundi 22 décembre 2008

JOYEUX NOEL A VOUS TOUTES ET TOUS , AMIS LECTEURS, ET A TOUTE LA PLANETE



ET UN JOYEUX NOEL ET JOYEUX ANNIVERSAIRE A LA FEMME DE MA VIE, MOUAHH

8 commentaires:

Mic a dit…

joyeux noël à toi aussi donc et bon anniversaire à madame Poison-Social !

POISON-SOCIAL a dit…

Merci, je lui dirai; plein de bonnes choses pour toi et les tiens.

Lili Cactus a dit…

Mille voeux à toi et la tienne!!!

POISON-SOCIAL a dit…

Merci , plein de bonheur et d'abondance pour toi aussi et les tiens.

Mike a dit…

Merci, mon ami. Je te souhaite le bonheur et le succès blogging par nouvelle année !

Mike


Mon souhait pour vous et vos lecteurs : http://www.youtube.com/watch?v=Q4JFBsmyiFc

POISON-SOCIAL a dit…

beautiful song, thank you Mike.

rachid a dit…

Libérer Noël

Y’a urgence.
Qu’on lui donne un sens chrétien ou une dimension familiale et profane, il est impératif de chasser le mercantile, de libérer cette fête de l’emprise des marchands et des obligations subies qui, au fil des années, ont fini pas nous faire oublier le vrai sens de ce rite annuel, le réduisant uniquement à sa fonction économique.
Désolant.
Inquiétant.
Allez, un peu de sincérité. Combien d’entre nous ce soir seront déjà vidés d’avoir investi tous les samedis de décembre dans la « corvée des cadeaux « qui finiront dans un placard ou qu’ils s’empresseront de refiler dès le 26, d’avoir satisfait sans enthousiasme ces jours précédents à toutes sortes d’invitations, de pots, d’apéritifs, de bals d’entreprise ?
Combien d’entre nous n’ont pas déjà par avance ras le bol des orgies culinaires qui jusqu’au 2 janvier vont se succéder midi et soir, des cartes de voeux sans intérêt à expédier pour ne vexer personne ?
Combien d’entre nous rêvent secrètement de mettre les voiles pour faire l’impasse sur les visites rasantes et éviter toutes ces contraintes souvent plus factices qu’ardemment attendues ? Le propos n’est pas de gâcher la fête, de jouer les râleurs, les rabat-joie. Encore moins de partir en guerre contre la bonne bouffe. Il faut comme c’est le cas depuis la nuit des temps « fêter les fêtes avec faste ». Mais simplement de remettre les choses à leur place.
Libérer Noël, c’est rappeler que la joie d’être ensemble, en famille, ne se mesure pas à la taille des cadeaux et au nombre de langoustes dans l’assiette. Libérer Noël c’est prendre le temps de se poser pour resserrer des liens, de consacrer un peu plus qu’à l’habitude du temps de l’écoute à ceux qu’on aime. Voilà le vrai sens de Noël et des fêtes de fin d’année.

Pour Madame et pour toi

Plein de musique dans vos coeurs pour faire danser vos vies

POISON-SOCIAL a dit…

Merci Rachid, c'est gentil, et crois moi, tu prêches un converti, je pense comme toi, je hais ce mercantilisme; simplement, ça me raccorde à mes souvenirs d'enfance, c'était déjà mercantile, mais je le vivais autrement.
Personnellement, étant devenu musulman dans l'âme (non confirmé et non pratiquant pour l'instant), je ne le fête plus, mais continue de le souhaiter aux autres.
Et je trouve révoltant que des tas de gens ne respectent plus la tradition depuis longtemps, inviter une personne seule pour Noël.
Je sais ce que c'est que de passer Noël seul, vu que j'ai perdu mon père tôt, et ma mère étant délaissée par tout le reste de la famille, ne le fêtait pas; elle est décédée il y un an, et je suis fâché avec ma soeur qui ne s'est même pas déplacée pour son enterrement, donc les fêtes de famille, désormais...
si je me laissais aller, je haïrais Noël, mais je ne veux pas tomber dans ce piège.
J'en ai des souvenirs d'enfance, et je ne veux pas les gâcher en étant morose et aigri quand les fêtes arrivent.
Voila, vous en savez un peu plus sur certains aspects de ma vie, ce n'est pas que j'aime m'étaler, mais ça resitue le contexte.